Six livres de développement personnel à découvrir

Photo Designed by Jess - Les outils du développement personnel

J’ai beau savoir qu’aucun livre ne va transformer ma vie comme par magie, tout ce qui peut m’aider à approfondir ma connaissance de moi-même reste bienvenu. Certes, j’ai parfois l’impression de tourner en rond, mais globalement j’ai quand même le sentiment d’avoir gagné en clarté au fil des années. Voici les derniers ouvrages qui ont marqué mon esprit en quête de sens.

Pour les débutants (ceinture blanche)

S’épanouir sans gourou ni expert *, de Thierry Nadisic : cette démarche d’épanouissement personnel en trois parties nous invite à nous débrouiller sans recourir à l’aide d’un professionnel. On commence par se demander ce qui nous épanouit, quelles ressources intérieures nous possédons et comment les activer. Deuxièmement, on se penche sur nos relations avec les autres, car nous ne pouvons pas être heureux sans l’amour et le soutien des autres. Enfin, on définit notre objectif de vie et on agit intelligemment pour l’atteindre. Écrit de façon claire et succincte, ce livre aborde des sujets issus de la psychologie positive et me semble principalement destiné aux novices en la matière. Les autres regretteront peut-être que les concepts ne soient pas suffisamment approfondis (mais il aurait alors fallu bien plus de pages)…

Faites de la place *, de Regina Wong : ce « guide moderne du minimalisme » permet de se familiariser avec le concept de désencombrement, qu’il soit physique (désordre et surconsommation), virtuel (mails et fichiers informatiques) ou mental (émotions envahissantes). Rien de très nouveau pour quelqu’un de bien avancé dans le processus, mais il y a de très bonnes idées à piocher pour les personnes qui débutent et se sentent perdues face à l’ampleur de la tâche. C’est simple et efficace, reste ensuite à s’autodiscipliner pour ne pas se réencombrer. Je ne le dirai jamais assez : on peut vivre mieux avec moins – sans se priver pour autant.

Pour les plus avancés (ceinture noire)

Je donne du sens à ma vie *, d’Emily Esfahani Smith : il y a peu, tout le monde poursuivait le bonheur et le plaisir, avec toutes les dérives que cela peut occasionner. Maintenant, il est de bon ton de rechercher le sens de sa vie. J’avoue que cela me parle davantage, parce que je me demande comment le bonheur peut être possible si la vie n’a pas de sens. Selon l’auteure, ce fameux sens repose sur l’appartenance (à un groupe défini), la raison d’être (via nos valeurs), la mise en récit (en tirant des leçons de nos expériences) et la transcendance (ressentir ce qui nous dépasse). On a tous un « pilier principal » de sens, mais on peut aussi intégrer tous ces matériaux pour bâtir une existence plus vibrante. Autant mettre toutes les chances de son côté 😉

La voie – Une nouvelle manière de tout penser autrement *, de Michael Puett et Christine Gross-Loh : dès que j’ai entendu parler de ce livre, j’ai eu envie de le lire. Je voulais découvrir comment penser dans une perspective différente de celle qui prévaut en Occident. Par exemple, Confucius et la plupart des sages orientaux savaient reconnaître le pouvoir des rituels et des petits actes en apparence anodins du quotidien, alors que nous avons tendance à les juger sans importance. Mais le plus transformateur, c’est de comprendre que nous ne sommes pas celui ou celle que nous croyons. Nous ne nous réduisons pas à quelques caractéristiques physiques ou psychologiques, à notre caractère, à nos goûts et nos dégoûts. Même si tout cela représente en partie notre individualité, quelque chose de plus grand se cache derrière. Quoi donc ? À vous de lire et de creuser pour le découvrir !

Pour les sensoriels, les visuels et les manuels (ceinture multicolore 🙂)

Révélez-vous, de Flora Douville : même si j’ai suivi le programme Reconnexion l’année dernière, j’étais curieuse de lire ce livre, notamment pour étudier les photos des femmes qui ont posé pour l’occasion. Je suis très visuelle et j’ai besoin d’exemples concrets pour développer mon regard et ma perception des différents profils Méta. J’aime cette méthode parce que c’est un véritable outil de développement personnel, basé sur la réalité du corps (oui, encore)(je vous saoule avec ça, hein ?) et non sur des abstractions mentales que notre ego peut manipuler. Avec la Métamorphose, on ne peut pas se raconter d’histoires sur qui nous sommes : c’est notre corps qui parle, dans sa vérité belle et brute…

Créer le meilleur de soi, de Manon Lavoie : j’ai très envie de vous parler de ce livre, bien qu’il ne soit pas précisément à ranger dans la catégorie « développement personnel ». Du moins pas à première vue. Mais si on y regarde de plus près, on constate que s’autoriser à pratiquer une activité qui n’est ni rentable ni utile nous apporte un apaisement durable et mesurable. S’accorder régulièrement ce sas créatif, cette plongée intérieure, nous permet de mieux nous connaître et, par ricochet, de mieux nous accepter. C’est aussi une jolie manière de donner du sens à sa vie (tiens, tiens). Grâce aux conseils et aux exercices de Manon Lavoie, le chemin pour créer le meilleur de soi devient moins intimidant, moins inaccessible. Vous l’aurez compris, j’ai eu un coup de cœur pour cet ouvrage <3

Avez-vous lu un ou plusieurs de ces livres ?

* Livres reçus en service de presse