Être créatif ou être passif, il faut choisir

Photo by Jared Sluyter - Créer et modeler sa vie en toute conscience

Personne n’aime être considéré comme un individu passif, surtout dans notre société qui valorise la performance, le succès et la vitesse. Il s’agit d’être actif, d’en faire toujours plus, d’aller toujours plus loin, toujours mieux. Et pourtant nous sommes de plus en plus nombreux à passer à côté de nos vies, par pure passivité. Comment est-ce possible ?

La passivité contemporaine

On se lève. On vérifie notre smartphone. On se branche sur le programme matinal de notre radio préférée ou sur une chaîne d’infos déprimante. On prend nos vitamines et on déjeune avec des céréales industrielles. On se prépare en utilisant un maximum de produits pour être beaux, sentir bon, paraître en forme.

On part au travail. À pied, à vélo, en voiture, en bus ou en train, peu importe. On est déjà hypnotisés par la journée à venir – qu’on soit joyeux à cette perspective ou non… On enchaîne nos sept heures, entrecoupées de conversations superficielles avec les collègues, d’un mauvais repas pris sur le pouce et de quelques échappées sur les réseaux sociaux. On aura peut-être le temps de faire quelques courses ou un peu de shopping avant de rentrer, histoire d’optimiser notre journée ou de décompresser.

On rentre chez soi, on allume la télé. On boit un verre. On tripote notre téléphone toute la soirée, tout en regardant la dernière série à la mode sur notre grand écran plat. On enfourne une barquette au micro-ondes, car il faut bien nous mettre quelque chose sous la dent. On termine par un paquet de biscuits – bio, pour moins culpabiliser. On fait un tour dans la salle de bain, on se tartine (encore) de produits chimiques et enfin on va se coucher, non sans conserver notre précieux smartphone auprès de notre lit.

Pour moi, c’est cela la passivité. Nous avons été occupés toute la journée, et pourtant nous n’avons rien fait, rien accompli.

Nous avons peut-être des rêves, des envies et des talents, et nous ne les exploitons pas. Nous nous laissons bercer par le rythme mortifère du quotidien et par les multiples sollicitations qui paralysent notre capacité à prendre notre vie en main.

Comment remettre de la créativité dans notre vie

Pour briser cette routine abrutissante, rien de mieux que de remettre un peu de créativité dans notre vie. Nous pouvons tous faire preuve de créativité, car la créativité n’est pas réservée au monde de l’art comme on le croit trop souvent. Elle inclut des domaines aussi variés que les loisirs créatifs, la cuisine, le bricolage, l’éducation des enfants, les relations interpersonnelles et même le monde de l’entreprise !

Voici des suggestions pour la réveiller :

  • Imaginons que nous sommes un acteur/une actrice sur la scène de notre vie. Comment jouons-nous ? Avec un masque et un déguisement, ou sans artifice ? Sur le devant de la scène ou près des coulisses ? Timidement, maladroitement, naturellement, spontanément ? De manière enthousiaste ou morne ? De temps en temps, prenons un peu de recul pour nous regarder agir et nous écouter parler : sommes-nous justes dans notre rôle ? Pour nous amuser, nous pouvons même surjouer certains de nos comportements, histoire de pénétrer la dimension caricaturale (et comique) de notre vie…
  • Demandons-nous ce que nous voulons créer dans notre vie. De meilleures relations, une meilleure santé, un travail plus satisfaisant, plus de temps pour prendre soin de nous… ? Rien ne se fera si nous restons assis devant un écran ou si nous courons dans tous les sens du matin au soir, en nous plaignant que rien ne va. Posons-nous, réfléchissons à nos options, dégageons des pistes pour agir dans le bon sens, puis passons à l’action. C’est la seule manière de créer la vie que nous voulons.
  • Déconnectons-nous des réseaux sociaux pour nous concentrer sur une activité que nous avions abandonnée depuis longtemps, mais qui nous nourrit quand nous la pratiquons : dessin, lecture, écriture, sport, céramique, jardinage, cuisine, etc.
  • Suggérons des idées pour améliorer un service ou une procédure au travail. Beaucoup de choses peuvent être améliorées pour peu que quelqu’un propose des solutions. C’est une façon d’être créatif et de se remotiver, même dans le cadre d’un emploi aussi barbant qu’un épisode de Derrick.
  • Boudons la télé pour avancer sur un projet qui nous tient à cœur, quel qu’il soit : écriture d’un livre, création d’une entreprise, apprentissage d’une langue… Nous pouvons aussi profiter de ce temps « récupéré » pour passer du temps de qualité avec nos proches.
  • Passons un dimanche déconnecté et programmons des activités de plein air ou d’intérieur gratuites. Par exemple une promenade, un atelier upcycling, un jeu de société en famille ou un gros câlin avec notre partenaire.
  • Creusons-nous la tête pour réparer, remettre en état ou réutiliser différemment nos affaires. Dans la même veine, cuisinons plus souvent et trouvons des solutions zéro déchet pour remplacer les produits jetables qui envahissent nos maisons. C’est une manière d’être créatif et écolo, alors go !

Créer ou périr dans les regrets ?

Être passif, donc, ce n’est pas glander les bras croisés. C’est brasser de l’air sans jamais obtenir de résultat concret. C’est traverser la vie sans respirer, en étouffant nos aspirations les plus profondes et en n’exploitant pas nos magnifiques talents. C’est être un parfait consommateur influencé H24 par les médias et la publicité.

Et lorsqu’au crépuscule de notre vie nous nous retournerons pour faire le point, quelle déception de constater que nous n’aurons laissé aucune trace dont nous pourrions tirer fierté sur cette Terre…

Voilà pourquoi je pense qu’infuser une bonne dose de créativité dans notre existence est absolument vital. C’est à la portée de tout le monde, promis. Et la satisfaction est au rendez-vous, chaque jour un peu plus !

Que choisissez-vous ?