Écologie, altruisme, avenir : 3 livres pour ouvrir les yeux

Photo by Flora Douville - Prise de conscience

Dans mon cheminement pour me sentir mieux et redonner un sens à ma vie, je me suis penchée sur la question environnementale. J’ai réalisé à quel point je m’étais éloignée de la nature (même si j’avais un minuscule jardin et deux magnifiques chats) et à quel point cette nature est dans un état critique à cause de l’action humaine. Certes, pour retrouver le sourire, il y a de meilleurs moyens ! Et pourtant, quoi de plus important que de prendre soin de la planète qui nous (sup)porte tous ? Mieux, quoi de plus valorisant que de réveiller son sens critique afin de devenir plus autonome ?

S’informer (vraiment) pour prendre conscience

J’ai donc lu beaucoup de blogs et de bouquins, sans compter les nombreuses revues que je n’aurais jamais pensé acheter auparavant, innocente adepte de la presse féminine que j’étais. Certaines lectures ont été de véritables électrochocs, et j’ai souvent versé des larmes sur des pages qui n’avaient rien demandé.

J’ai notamment été bouleversée par Plaidoyer pour l’altruisme, de Matthieu Ricard, et par Tout peut changer, de Naomi Klein. Ces pavés font partie des ouvrages les plus choquants et les plus édifiants qu’il m’ait été donné de lire (pour le moment). Il faut vraiment s’accrocher pendant leur lecture, car on passe facilement de la colère aux larmes, de la honte à la révolte, du désespoir impuissant à… l’espoir conscient.

Dans Tout peut changer, Naomi Klein se concentre sur la question de l’extractivisme des énergies fossiles. Elle s’insurge contre un capitalisme dérégulé et criminel, et met en garde contre la tentation prométhéenne de la géoingénierie. Plaidoyer pour l’altruisme aborde une plus large gamme de problématiques – notamment celles de l’individualisme, de la destruction de l’environnement et de la souffrance animale –, mais toujours à travers le prisme de l’empathie et de l’altruisme. Deux mots clés qui devraient guider chacune de nos actions, selon le célèbre moine bouddhiste.

Moins épais mais tout aussi peu agréable à lire, La nature à l’épreuve de l’homme * de Valérie Chansigaud, traite de l’influence des actions humaines sur l’écosystème dans sa globalité. Très documenté, ce livre démontre que, lorsqu’on modifie le moindre facteur environnemental (déplacer volontairement ou involontairement une espèce de plante ou d’animal dans un milieu qui n’est pas le sien, par exemple), les conséquences en chaîne, souvent imprévisibles, peuvent devenir très critiques pour toutes les espèces – la nôtre y comprise.

Agir concrètement à notre échelle

Ces ouvrages ont le mérite de nous dessiller, de nous réveiller, de nous faire prendre conscience que nous ne pouvons pas continuer à nous comporter de manière si aveugle et égocentrée. Non seulement nous ne nous émerveillons plus de rien, tenant tout pour acquis, mais en plus nous ne respectons ni les droits des humains à avoir une vie décente (les pays occidentaux ont amplement sacrifié les habitants des pays en voie de développement, par exemple) ni ceux des animaux…

Après ces pénibles prises de conscience, j’ai décidé d’agir. Je n’entrerai pas dans les détails dans cet article, mais disons que la plupart de mes habitudes ont valsé et que j’ai modifié non seulement mon alimentation, mais aussi ma routine de soin, ma façon de faire le ménage et les courses, et même ma façon de penser. Je continue d’améliorer et d’affiner ces changements au quotidien, c’est un travail permanent. Je ne vous cache pas qu’il y a quelquefois des petites phases de régression, surtout quand je suis fatiguée et déprimée (vive les barres chocolatées et les gâteaux industriels)(et honte à moi). Mais lorsque je sens que mes paroles, mes actes et mes aspirations sont aussi en accord que possible, quelle joie !

En tout cas, je sais aujourd’hui qu’il est possible de poser des changements, parfois très légers, qui peuvent au final avoir un impact assez tangible sur la situation. Bref, lisons, informons-nous, ouvrons les yeux et agissons. Je pense revenir sur ces sujets pour les approfondir au fil des mois. À suivre !

Vous sentez-vous concerné.e par la préservation de l’environnement et de la biodiversité ? Par le manque d’altruisme de notre société ? Avez-vous vécu des prises de conscience douloureuses ? Qu’avez-vous fait par la suite ?

* Livre reçu en service de presse