Retrouver confiance en soi grâce à la créativité

Photo by Pâmela Lima - Retrouver confiance en soi grâce à la créativité

La créativité est un sujet qui me tient à cœur, c’est évident. Et je ne suis pas la seule dans ce cas, puisque Emeline, du blog Si j’osais, a organisé un carnaval d’articles sur ce thème. Voici ma contribution à cet évènement 🙂

Redécouvrir sa créativité : l’avant et l’après

*Ceci est un spoiler* Il y a quelques mois, je parlais avec une amie du contenu de mon futur programme. Elle a eu une phrase qui a fait tilt : « En retrouvant sa créativité, on développe aussi sa confiance en soi ! »

Cette amie a mis le doigt sur un élément fondamental que je souhaite enseigner dans mon programme : la créativité n’est pas uniquement synonyme de talent ou de dextérité manuelle. C’est également un outil pour prendre confiance en soi et s’épanouir dans sa vie.

Lorsque j’étais très bloquée et que je refusais de laisser s’exprimer ma créativité, j’étais obligée de compenser avec des activités frivoles et creuses : abuser de la télévision ou lire des magazines féminins en rêvant à tous les sacs et vêtements griffés qui seraient à ma portée quand ma situation rejoindrait mes ambitions.

(J’ai d’ailleurs brièvement possédé un sac magnifique et cher, mais lourd comme une blague de vieux beauf bedonnant. J’ai dû m’en séparer quand j’ai compris qu’il me causait plus de douleurs dorsales que de regards admiratifs…)(Ma vanité me perdra, je vous le dis !)

J’avais une personnalité et des centres d’intérêt, bien évidemment, mais, avec le recul, il me semble que tout ceci restait assez formaté et bien peu authentique.

Quand j’ai décidé de me remettre à créer, j’ai découvert une autre dimension de moi-même. Petit à petit, j’ai développé un sentiment de confiance en moi plus solide – bien qu’encore fluctuant dans certaines circonstances

S’appuyer sur ses compétences pour nourrir sa confiance

Ce n’est pas un hasard si je me suis intéressée au zéro déchet en même temps que je redécouvrais ma créativité. Trouver des solutions pour moins consommer, moins jeter et réutiliser certains objets, c’est aussi une forme de créativité pratique qui nourrit notre confiance en nous.

Car, il n’y a pas à dire, faire soi-même est valorisant. Trouver des astuces pour améliorer son quotidien est stimulant. Savoir que nous sommes capables de nous débrouiller sans les multiples artifices de la société de consommation est un puissant vecteur de confiance en soi.

Tout (ou presque) devient possible, dès lors que nous sommes capables de sortir du moule de la pensée formatée. C’est aussi simple que de transformer un vieux drap en assortiment de mouchoirs lavables, ou que de récupérer des bocaux vides pour ranger des aliments achetés en vrac.

En nous appuyant sur notre « esprit débrouille » et, éventuellement, sur quelques compétences manuelles, on se rend compte qu’on a moins besoin, et moins envie, d’acheter. Ce réflexe est remplacé par le désir de « faire » et de donner du sens à nos gestes quotidiens.

Mieux se connaître grâce à une créativité libérée

D’une manière plus générale, nourrir notre créativité nous permet de nous développer sur le plan humain. En exprimant à l’extérieur de nous ce qui se passe à l’intérieur de nous, nous apprenons à mieux nous connaître et à nous détacher peu à peu des conditionnements et des faux-semblants.

Je vous rassure tout de suite, pas besoin de posséder un talent particulier, ni même de partager le fruit de cette créativité avec autrui. Nous pouvons tout à fait nous exprimer dans le secret de notre journal intime, ou dans le cocon d’une activité manuelle qui nous apaise pendant nos moments de loisir.

Prendre la liberté de créer régulièrement nous permet de plonger en nous pour nous ressourcer. Cela permet d’aller chercher au creux de notre cœur ce que nous avons de meilleur, ou d’évacuer sainement ce que nous avons de pire, au rythme de notre stylo, de notre pinceau ou de notre machine à coudre.

On se rend alors compte que nos puissants mouvements intérieurs trouvent une porte de sortie salutaire et satisfaisante dans l’acte de créer.

Spontanément, sans enjeux ni pression.

En toute confiance.

Pensez-vous que la créativité entretient votre confiance en vous ? Que ressentez-vous quand vous créez ? Que ressentez-vous quand vous réprimez votre instinct créatif ? Dites-moi tout, ça m’intéresse beaucoup 🙂